Maison d’Estournel

Voyages Confidentiels, votre agence de voyage luxe en France, crée des liens privilégiés depuis des années avec les plus belles adresses luxe en France, certaines très connues, d'autres qu'on se chuchote qu'entre initiés...

 

La Maison d'Estournel en plein cœur du Médoc en fait partie...

 

Paysage verdoyant où les coteaux sont plantés de vignobles parmi les plus réputés au monde, le Médoc s’étire langoureusement le long de l’estuaire de la Gironde, à seulement 1 heure de Bordeaux.

 

Propriétaire du Château Cos d’Estournel, Michel Reybier a transformé la maison de Louis-Gaspard d’Estournel, fondateur du domaine, pour en faire une demeure dédiée au bonheur de se ressourcer en pleine nature.

Pour un week-end ou une escapade de quelques jours, La Maison d’Estournel accueille les citadins en quête de déconnexion, en tête-à-tête, en famille ou entre amis avec ses 14 chambres élégantes et chaleureuses.

 

Le designer anglais Alex Michaelis a imaginé un décor en affinité avec l’environnement, où la simplicité est le maître-mot.

 

Ici, le temps semble soudain ralentir, se suspendre pour laisser place à un rythme oublié dans un lieu délicieusement calme et préservé. L’occasion de s’offrir une véritable détox urbaine, de renouer avec un mode de vie sain et authentique, loin des artifices et du paraître.

Infiniment reposant et absolument nécessaire pour se reconnecter à soi-même et à ceux que l’on aime.

Ainsi était décrite la résidence du fondateur de Cos d’Estournel au milieu du XIXème siècle, telle que celui-ci l’avait rêvée.

Un siècle et demi plus tard, les jeunes ombrages du magnifique parc se sont métamorphosés en arbres vénérables, mais l’esprit est resté le même. Attentif à perpétuer les valeurs et les ambitions de Louis-Gaspard d’Estournel, Michel Reybier lui rend hommage, en réunissant enfin le domaine Cos d’Estournel et la demeure privée du « Maharadjah de Saint- Estèphe », distante de quelques centaines de mètres. Avec cette nouvelle réalisation, le remarquable ensemble architectural retrouve son intégrité originelle.



Dès l’entrée, le ton est donné : les hôtes sont ici chez eux.

L’immense espace ouvert du rez-de-chaussée est pensé comme celui d’une maison privée, où l’on circule avec fluidité entre le salon cosy avec sa spectaculaire cheminée traversante et la salle à manger avec ses grandes tables conviviales, mais aussi entre la bibliothèque et la cuisine, accessible librement pour découvrir les secrets du chef en plein travail.

 

Oubliés les codes de l’hôtellerie classique, place à un art de bien vivre en toute simplicité, où les invités peuvent même prendre possession des fourneaux si l’inspiration leur en dit.

Avec un service attentionné mais informel, chaque séjour est une occasion de partager des expériences différentes et de tout oublier, en savourant pleinement une parenthèse décontractée, trop rare au quotidien. Passer tout un après-midi lové dans un moelleux plaid en cachemire au coin du feu pour s’attaquer avec gourmandise au roman-fleuve dont on rêve depuis si longtemps…


Partir à la découverte des merveilles du potager et papoter tomates et courgettes avec le jardinier… Paresser au soleil sur la terrasse avant de se perdre dans le parc, où le séquoia géant et les cèdres ont vu passer plus d’une partie de cache-cache…


Entre balades à vélo, parcours de golf, pique-nique dans les vignes et parties de pêche, s’immerger dans le riche et sauvage terroir du Médoc a le parfum d’une nostalgie heureuse. Un dépaysement authentique dans une demeure pleine de charme, qui rappelle avec force que le bonheur est une chose simple.

Très inspiré par l’environnement bucolique, le designer Alex Michaelis a choisi des matériaux nobles et naturels, au diapason de l’ambiance demeure de campagne souhaitée par Michel Reybier. Réparties sur deux étages autour d’un élégant escalier de pierre et ferronnerie, les 14 chambres et suites se répartissent en six catégories. Partout, des parquets en chêne massif à l’ancienne, des matières naturelles, comme le lin brut ou le velours, avec ici et là des clins d’oeil discrets à l’univers de la vigne.

Souvent décorés de rosiers comme pour leur rendre hommage, les champs de vignes du Médoc font la fierté de la région et occupent le moindre espace de nature… Posséder un parc de 2 hectares aux arbres centenaires est donc ici une véritable chance.

Blotti dans les vignes des alentours, l’immense jardin à l’anglaise créé dès le XIXème siècle par Louis-Gaspard d’Estournel est assez grand pour flâner au hasard et se perdre dans la verdure, déjeuner à l’ombre d’arbres majestueux, prendre le thé au détour d’un bosquet romantique ou lire tranquillement au creux d’un hamac en toute intimité. En cherchant bien, on peut même y découvrir des dauphins, symbole surprenant décorant l’une des deux somptueuses tours carrées en pierres de taille, disposées de part et d’autre de la maison. Il faut dire que l’océan est tout proche.

 

D’ailleurs, il n’est pas rare d’apercevoir la silhouette d’un bateau semblant voguer au-dessus de vignes… Non, ce n’est pas un mirage, seulement l’estuaire de la Gironde que l’on aperçoit au loin ! Plein de surprises, le parc cache un ravissant potager derrière un bouquet d’arbres, avec son épouvantail, sa cabane de bois pour les outils du jardinier et même un poulailler. C’est là que le Chef vient s’approvisionner en œufs, fruits et légumes frais. Du terroir à la table…


Mondialement célèbre pour ses vins, le Bordelais n’est pas en reste sur la table. Au cœur du Sud-Ouest, la région fait partie du pays gascon, une terre de bons vivants riche en produits d’excellence, de la tradition du foie gras à la cueillette de cèpes et truffes, des fraises aux asperges des sables… Le chef du restaurant de La Maison d’Estournel rend hommage aux trésors de ce terroir généreux, avec une cuisine bourgeoise de saison, modernisée pour plus de légèreté et de simplicité. Grâce au concept de cuisine ouverte, les hôtes peuvent s’installer  autour du comptoir en dégustant un verre de vin, aux premières loges pour assister et même participer à la préparation des repas avec le chef.  


Dans le Bordelais, aucune maison de maître ne pourrait se passer d’une cave… Là encore, Louis-Gaspard d’Estournel avait tout prévu. Le sous-sol de sa demeure recèle une superbe cave voûtée tout en pierres, éclairée par la lumière du jour grâce à un soupirail.

L’espace de dégustation est dédié aux vins de Cos d’Estournel : Cos d’Estournel et Pagodes de Cos. Les connaisseurs reconnaîtront les éléphants sculptés, symboles de Cos d’Estournel, propriété fondée en 1791. Juste à côté de l’espace dégustation, les récents travaux ont mis au jour une cave secrète murée depuis des générations, désormais dédiée à la conservation.

 

La Maison D'Estournel fait partie de ses adresses d'exception, où l'on se sent chez soi, avec un service très attentionné et discret... Pour les amoureux d'un luxe différent!